Flux RSS

No et Moi

Publié le

Lecture : No et Moi de Delphine de Vigan

Quatrième de couverture : 

"No et moi, c’est une rencontre merveilleuse avec Lou , adolescente surdouée de 13 ans. Coincée entre une mère à la dérive et un père qui force la bonne humeur, elle aborde sa 1ère année de lycée avec réticence et timidité jusqu’à sa rencontre avec No… Un regard nouveau sur le monde des SDF, un mélange de clairvoyance et de naïveté sur la pauvreté. "

Fiche fnac

Mon avis :

Une auteur que je ne connaissais que de nom de part ce livre là et son dernier "Rien ne s’oppose à la nuit".

Lou, jeune fille de 13 ans , surdouée , doit trouver un thème pour un exposé de classe de Seconde.

Elle choisit donc tout à fait par hasard, le thème des gens de la rue et décide d’interviewer une SDF.

Tout au long du livre, on partage la rencontre de No et Lou, leurs rendez vous dans un café, les points communs se font petit à petit…et une amitié nait.

Deux "mondes" différents et pourtant si proche.

J’ai absolument dévoré ce livre, j’ai accroché à l’histoire de cette jeune Lou qui tente de tout faire pour "sauver " No.

On suit leurs anecdotes, leurs galères  et on veut toujours en savoir plus et comment le livre va se terminer.

Je vous le conseille donc, je ne le relirai sans doute pas mais j’ai passé un agréable moment.

Pour les cinéphiles, une adaptation est sortie en 2009, réalisé par Zabou Breitman, voici la fiche allociné

Quelques Extraits:

" On est capable d’envoyer des avions supersoniques et des fusées dans l’espace, d’identifier un criminel à partir d’un cheveu ou d’une minuscule particule de peau, de créer une tomate qui reste trois semaines au réfrigérateur sans prendre une ride, de faire tenir dans une puce microscopique des milliards d’infos. On est capable de laisser mourir des gens dans la rue."

"Dans les livres il y a des chapitres pour bien séparer les moments, pour montrer que le temps passe ou que la situation évolue, et même parfois des parties avec des titres chargés de promesses, La Rencontre, L’Espoir, La Chute, comme des tableaux. Mais dans la vie il n’y a rien, pas de titre, pas de pancarte, pas de panneau, rien qui indique attention danger, éboulements fréquents ou désillusion imminente. Dans la vie on est tout seul avec son costume, et tant pis s’il est tout déchiré. "

About these ads

"

  1. Je me souviens l’avoir également dévoré. Du même auteur, j’ai lu aussi "Heures souterraines" et il a subit le même sort, je l’ai lu en une après-midi !!

    Répondre
  2. Je me souviens l’avoir dévoré celui-là ! J’adore le style d’écriture de cette auteur !

    Répondre
  3. Je l’avais dévoré moi aussi :)

    Répondre

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 196 autres abonnés

%d bloggers like this: