Flux RSS

Haras d’hennebont

Publié le

Dernièrement, une porte ouverte du Haras de la ville d’Hennebont a eu lieu, visite en images :
haras porte

Petite histoire du haras : "Partie intégrante de son histoire depuis plus de 150 ans, le Haras national est un lieu unique et prestigieux. Le parc arboré, situé entre la ville et la campagne, abrite les bâtiments historiques des écuries Napoléoniennes. Berceau du cheval de trait breton, le Haras d’Hennebont élevait à l’origine des chevaux de guerre.

Si l’activité du lieu a évolué au fil du temps, elle est toujours dense : formation, travail des étalons, club hippique,  promenades en calèche, visites touristiques, sellerie…
Situé dans son enceinte, l’espace d’exposition vous offre une savoureuse découverte du passé et du présent, de l’histoire entre l’Homme et le cheval."

L’espace exposition avec différentes calèches :

Photo a trier 1 302

Photo a trier 1 304

 

Spectacle avec différents chevaux, poneys…

spectacle chevaux

Petite promenade

cavaliers

 et un poulain

Photo a trier 1 310

 

Une belle visite à faire en famille pour découvrir l’univers des chevaux.

le site du haras d’hennebont

Pain à burger

Publié le

Il y a peu, on a eu l’envie de faire des burgers maisons, oui mais avec du pain maison :

pain à burgers

Ingrédients : 

Pour 6 pains pour hamburger

  • 360g de farine T55
  • 140g de farine aux céréales (5 céréales et 3 graines)
  • 2 cuillers à soupe de miel
  • 60g de beurre mou
  • 300ml de lait tiède
  • 1,5 cuiller à café de levure de boulanger déshydratée
  • 1,25 cuiller à café de sel
  • des graines pour décorer (facultatif) : sésame, pavot, cumin …

la suite de la recette est sur le blog Papilles et Pupilles

pain à burger

Petit avis : une recette simple, un bon pain parfait pour des burgers. A refaire sans hésiter. Quelques graines de sésames sur le dessus apporte une petite touche en plus. Une mie moelleuse, un régal !!

 

Et vous, quelle est votre dernière recette ?

Un peu de couture pour homme

Publié le

Nouvelle cousette par ici avec une couture pour homme :

ju gilet à capuche

Photo a trier 1 393

Patron : veste aventurier du magazine la maison victor n°1

Tissus : Molleton et jersey de tissu myrtille

Modification : ajout d’une capuche, retrait des coudières

Une couture faite au cours de couture, qui est bien expliqué grâce aux schémas et agréable à coudre.

Petit plus : cela plait beaucoup à Monsieur, d’autres sont en commande.

 

Et vous , quelle est votre dernière cousette ?

Mauvais genre

Publié le

A l’occasion de la Bd fait son festival en partenariat avec Price Minister Rakuten , j’ai donc reçu la bd Mauvais Genre de Chloé Cruchaudet.

Résumé de la BD : Paul et Louise s’aiment, Paul et Louise se marient, mais la Première Guerre mondiale éclate et les sépare. Paul, qui veut à tout prix échapper à l’enfer des tranchées, devient déserteur et retrouve Louise à Paris. Il est sain et sauf, mais condamné à rester caché. Pour mettre fin à sa clandestinité, Paul imagine alors une solution : changer d’identité, se travestir. Désormais il sera… Suzanne. [D'après l'essai La Garçonne et l'Assassin, éditions Payot]

Editions Delcourt

Photo a trier 1 366

 

Photo a trier 1 367

 

le blog de Chloé Cruchaudet

 

Mon avis : Issu du livre "La Garçonne et l’assassin" de Fabrice Virgili et Danièle Voldman, l’histoire de la bd est assez inédite.

Un déserteur de la guerre, qui pour continuer à vivre sans que l’on ne le reconnaisse, décide de se travestir.

D’une part, le dessin : Une bd principalement en noir et blanc avec quelques touches de couleurs, du rouge en particulier et un travail sur les visages importants.

Dans cette bd, on lit la vie pendant et après la guerre ( l’alimentation, le manque de la famille, la peur, l’indépendance financière des femmes pendant que les hommes sont au front…).

Mais on voit également la vie coté soldat : la peur, les souvenirs de la guerre avec les bruits et les visages de ses anciens compagnons, un état de traumatisme pour vivre normalement au quotidien.

Au fur et à mesure de l’histoire, on découvre donc la part de féminité des hommes par le travestissement, les violences conjugales, l’homosexualité et bien sur la complexité des relations amoureuses.

Une bande dessinée que je vous conseille de lire, on passe un agréable moment auprès de Paul et Louise.

Pour le festival de la bd, je dois noter la bande dessinée, je lui donne donc 15/20.

 

Photo a trier 1 369

Et vous, quelle est votre dernière lecture ?

Balade en finistère

Publié le

Petite balade dans la ville de Plomeur, et en particulier La Torche, situé dans le département du finistère, à 30 minutes de Quimper.

Présentation de la ville : 

"Devenue aujourd’hui un haut lieu du tourisme et du sport nautique, cette éminence rocheuse battue par le vent et les vagues de l’Atlantique au beau milieu de la Baie d’Audierne fut, malgré les apparences, le témoin d’une activité humaine intense depuis les temps les plus reculés de la préhistoire.

Nombreux sont  les visiteurs ou tout simplement les gens du Pays, qui au cours de leur promenade dominicale en Bigoudénie, se rendent à la Pointe de la Torche en PLOMEUR. Elle figure actuellement parmi l’un des sites les plus extraordinaires du Finistère aussi bien par le caractère sauvage que par les vestiges préhistoriques qui s’y trouvent. " site de la ville de Plomeur Photo a trier 1 175

un champ de jacinthes multicouleurs à perte de vue

"Depuis le début des années 80, fleurissent en baie d’Audierne des fleurs de jacinthes et de tulipes faisant éclater leurs couleurs sur les terres de la Palue auparavant abandonnées. Attirées par les sols sabloneux et le climat maritime, deux familles hollandaises et une entreprise d’Anjou ont apporté leur savoir faire, la garantie de débouchés commerciaux aux Pays-Bas… et aussi la FETE DES FLEURS, organisée chaque année de la mi-mars et tout le mois d’avril qui attire  chaque année des milliers de visiteurs."   Photo a trier 1 178 Photo a trier 1 188 Photo a trier 1 195

Le midi, ou le soir, vous pouvez vous arreter au bistrot de la torche, situé en centre ville, un endroit qui ne paye pas de mine, mais un service rapide, un prix correct, du choix et un bon plat.

La torche, coté mer :


 La pointe de la torche est un site classé naturel depuis 1965, ce lieu est suprenant. La Torche est également connu des nombreux surfeurs au vu des vagues présentes. Le chemin piétonnier nous offre une belle vue sur la baie d’audierne, paysage époustouflant, où on l’est entouré de la mer. Photo a trier 1 231 Photo a trier 1 238 Photo a trier 1 255 Photo a trier 1 258

A quelques kilomètres de là, au détour d’une route, vous trouverez la chapelle et le calvaire de Tronoen, situé dans la ville de Saint Jean Trolimon :

Petite histoire du monument : "Bâtie au 15ème siècle, la chapelle Notre-Dame de Tronoën se compose d’une unique nef surmontée d’un clocher à trois flèches. On peut différencier deux entrées sur la façade sud, un porche de baptème à 8 niches et une porte. C’est l’un des très rares édifices à voûte de pierre de Bretagne et le seul en Pays Bigouden, à être séparé du chœur par l’arc diaphragme et son pilier. C’est le plus vieux des grands calvaires bretons. Il date du 15ème siècle comme la chapelle, et est entièrement constitué de granit. La magnifique statuaire déroule comme une bande dessinée la vie du Christ, de la naissance à la crucifixion. Si certains personnages ont souffert des outrages du temps, du vent et du sel de l’océan proche, la statue de la vierge en gésine est magnifiquement conservée et offre la pureté de son profil à l’admiration de dizaines de milliers de visiteurs chaque année. Le Calvaire a été entièrement restauré en 1998 – 1999."

Site de la ville de Saint Jean Trolimon

chapelle de tronoen

Un beau coin du finistère que je vous invite à découvrir ! 

 

Musique – Cults

Publié le

Un peu de musique par ici, c’est assez rare mais les coups de coeur ne courent pas les rues et j’écoute souvent la meme chose.

Petite présentation du groupe : 

Etudiants en cinéma, Madeline Follin et Brian Oblivion s’adonnent à leur passion pour le rock dans le quartier de Manhattan à New York (Etats-Unis) où ils résident.

Début 2010, trois chansons postées sur le site Bandcamp attirent l’attention.Une année s’écoule pendant laquelle Cults donne des concerts, signe sur le label de Lily Allen, In The Name Of (hébergé par la major Sony-BMG) et enregistre son premier album.

L’irresistible Ascension de Cults est alors savamment orchestrée au printemps 2011 quand paraissent les singles suivants, « You Know What I Mean » et « Abducted ». Le duo entame une tournée qui passe par l’Europe et traverse les Etats-Unis.

(présentation du site deezer)

leur site

Mon avis  :

Ecouté alors que je visionnais une vidéo d’un couple retraçant son voyage à Tokyo, j’ai tout de suite "accroché " à la musique.

Une musique douce et entrainante, qui peut également servir de musique d’ambiance.

Je vous laisse découvrir le titre High Road, issu du dernier album du groupe intitulé Static, sorti en octobre dernier :

 

Et vous, quelle est votre dernier coup de coeur musical ?

Calpurnia de Jacqueline Kelly

Publié le

Nouvelle lecture avec Calpurnia de Jacqueline Kelly

Résumé : Calpurnia Tate a onze ans. Dans la chaleur de l’été, elle s’interroge sur le comportement des animaux autour d’elle. Elle étudie les sauterelles, les lucioles, les fourmis, les opossums.

Aidée de son grand-père, un naturaliste fantasque et imprévisible, elle note dans son carnet d’observation tout ce qu’elle voit et se pose mille questions.

Pourquoi, par exemple, les chiens ont-ils des sourcils ? Comment se fait-il que les grandes sauterelles soient jaunes, et les petites, vertes ? Et à quoi sert une bibliothèque si on n’y prête pas de livres ?

fiche Babelio

 

Mon avis : L’histoire de Calpurnia se passe en 1889. Calpurnia vit dans une famille aisée du Texas, avec ses parents, ses frères, et son grand père. Un grand père assez distant, pas très bavard, toujours dans son laboratoire.

Les vacances d’été arrivent et Calpurnia sort explorer la nature à l’aide de son carnet.

Voyant Calpurnia s’intéresser à la nature, son grand père, un naturaliste, la prend comme assistante dans ses recherches et diverses expérimentations.

Elle  note précieusement ses observations dans un carnet, prend goût à ses expérimentations et envisage meme un avenir à l’université.

Chose impensable à cette époque ou la femme doit savoir coudre, cuisiner et tenir une maison.

Une belle histoire inter générationnelle avec son grand père, ainsi que des questionnements d’ado à l’age adulte.

Et vous, quelle est votre dernière lecture ?

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 168 followers