Pourquoi je couds ?

Pour répondre à l’appel de mars elle fabric, et du gang des blogueuses. pour relancer la blogosphère couture, je me prête au jeu de répondre à quelques questions.

Ce challenge tombe à pic pour moi et mon envie de reprendre mon blog.

Deux thèmes à choisir ; pourquoi je blogue et pourquoi je couds , vous l’avez vu dans le titre j’ai choisi pourquoi je couds ?

Vaste question, j’ai découvert la couture un peu par hasard, juste avant un salon créativa auquel je devais aller avec ma maman et ma sœur, j’ai décidé de faire connaissance avec la machine à coudre.

Les 15 jours précédant le salon, j’ai apprivoisé la machine vieille de 20 ans de ma maman, elle m’a appris à bien mettre le fil, faire une canette, et coudre droit et un peu en courbe.

Et j’ai trouvé ça sympa. Lors du salon, je me suis achetée quelques coupons de tissus et un mois après pour noel, ma maman m’offrait une boite à couture avec des accessoires….de quoi m’aider à me lancer.

Et depuis j’ai débuté toute seule une petite année et après j’ai pris des cours pendant quelques années.

Un de mes premiers projets, un peu inconscient car le tissu était beaucoup trop épais pour ma machine.

J’ai arrêté les cours pour le moment mais même sans j’arrive à faire des projets assez ambitieux, le dernier en date un manteau magnesium.

Depuis que  j’ai découvert la couture, c’est devenu une passion vicérale, oui bon comme tout le monde j’ai des moments sans mais bien souvent meme si je ne couds pas je pense aux futurs projets, à l’association patron-tissu….

Je couds parce que ce moment créatif me plait, la recherche, la coupe (c’est pas ce que je préfère c’est sur) et la couture.

Je couds aussi car comme vous avez pu le voir, ma morphologie est un peu particulière, aussi bien pour les hauts je fais une taille standard mais en bas, ce n’est pas évident de trouver dans le commerce ou alors au rayon enfant une taille 32-34.

Une de mes premières cousettes de vêtements, une jupe bien trop grande.

Et dernièrement, je couds car, quelle immense fierté de porter ce que l’on couds, une journée a priori difficile et hop le fait de porter quelque chose de fait main redonne confiance en soi. le fameux eh oui c’est moi qui l’ai fait !

Et vous, pourquoi cousez vous ? pourquoi bloguez vous ? pourquoi aimez vous faire telle ou telle activité ?

Le retour

Un peu plus de deux ans après le dernier article, je me décide à revenir un peu par ici et avant de repartir de zéro avec un nouveau blog, je repars avec celui-ci pour voir si mes articles vous plaisent, si je tiens dans la durée de parution des articles ….

Entre 2017 et 2020, ma vie a un petit peu changé, arrivée d’un enfant et enfin d’un boulot à temps indéterminé.

Pour ce premier article et en ce début d’année, je vous propose d’échanger sur vos résolutions ou projets pour l’année à venir, parfois quand on les partage on a un peu plus envie de s’y tenir.

Pour moi : continuer à moins regarder la télé le soir et donc avoir du temps pour moi et mes envies (trainer sur internet, coudre ou préparer mes prochaines cousettes, lire…) Etre un peu plus positive dans la vie de tous les jours arreter d’angoisser pour rien…ça ne va pas être facile à faire mais je me remercierai sans doute plus tard si j’y arrive.

reprendre le crochet, les tissages en perles, la broderie plus régulièrement.

Lire un peu plus que ce soit des bds, mangas, roman ou livre documenté.

Pour ma famille : continuer à profiter à fond de chaque moment ensemble

Image de Marketa Machova par pixabay.com

Et vous, quel(les)s sont vos résolutions et ou projets pour cette nouvelle année ?

 

 

Robe à feuilles

Je reviens par ici avec un peu de couture et une robe non pas à fleurs mais à feuilles.

Je l’ai faite dans le cadre d’un concours organisé sur le site Thread and needles qui était de coudre une pièce portable au quotidien qui s’inscrive dans le thème Végétal.

J’ai eu l’idée de suite d’utiliser un pochoir et de le mettre sur la bas d’une robe, je comptais dans le meme temps me faire une robe ditte de la maison victor donc j’ai réuni les deux.

Patron : robe ditte du magazine la maison victor de mars avril 2016

Tissu : un jean fin acheté chez emmaus (j’aimais beaucoup la version du magazine donc je l’ai faite dans un tissu similaire)

J’ai fait une taille 34 et en fait le modèle est encore un peu grand sur les cotés, donc la prochaine fois il faudra que je fasse un 32 (le modèle va de la taille 30 à la taille 48)

c’est une robe chemise donc il y a beaucoup de pièces, malgré cela la robe se monte assez vite.

Petites modifications, je n’ai cousu qu’une seule poche sur le devant et je n’ai pas cousu le lien pour pouvoir remonter les manches.

Je referai certainement ce modèle mais le nombre de pièces décourage un peu

Concernant le pochoir, j’ai acheté un pochoir à feuilles et la peinture izink peinture 3d de la marque Aladine. il faut etre assez précis pour le faire, et ne pas mettre trop de peinture.

Après un passage en machine, les feuilles ou il y a le plus de peinture ont commencées à se décoller, les autres pas encore mais cela reste quand meme fragile.

Et vous, quelle est votre dernière création ?

 

Galette complète

Je reviens par ici pour vous parler d’une marque bretonne : galette complète

Un drôle de nom pour une marque de vêtements et d’accessoires.

La marque m’a proposée un partenariat pile dans ce que j’aime, une marque bretonne et des tee shirts sympa. J’ai de suite accepté mais c’est Mr qui a eu un coup de coeur avec ce tee shirt  : I want to belle-ile.

Vous avez plein d’autres tee shirts à messages sur leur boutique de tee shirts bretons tout comme « Jpeux pas j’ai biniou, le kouign amann c’est la vie, made in breizh, galette saucisse je t’aime…ou des photos de bigoudenes…. »

la qualité du tissu a l’air bien et cela taille « normal »

Au dela des tee shirts et sweats pour homme et femme, vous avez aussi des tote bags bien sympa.

Sur leur blog, vous avez des astuces pour choisir vos vêtements, les entretenir…et un article assez drole sur les 10 choses à savoir sur les bretons.

N’hésitez pas à aller voir la boutique,ça peut vous donner des idées pour les cadeaux de fin d’année 😉

Je remercie la marque pour son partenariat et lui souhaite bon vent comme on dit !!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

[Lecture]Un funambule sur le sable

Cette année une nouvelle fois j’ai participé au Match de la rentrée littéraire avec Price Minister Rakuten et j’ai eu la chance d’être sélectionnée pour recevoir Un funambule sur le sable de Gilles Marchand.

Le résumé : « Naitre avec un violon dans la tête, c’est impossible ? C’est pourtant ce qui est arrivé à Stradi. De ses premières années d’école à son arrivée dans le monde professionnel, il souffre de l’incompréhension, de la maladresse ou de l’ignorance des adultes et des enfants qui partagent son quotidien. A ces souffrances, il oppose un optimisme invincible. De petites victoires en désillusions, il apprend à vivre dans un monde qui ne semble pas fait pour lui.

Mon avis : Le résumé me tentait beaucoup, le résumé laissait apparaitre de la poésie dans ce livre.

On suit Stradi de la maternelle à la vie adulte et comment il arrive à vivre avec un violon dans la tête. Etre le seul au monde à avoir cela n’est pas chose facile, les médecins ne peuvent le rassurer sur l’évolution de celui ci.

Dès les débuts de l’école, ce n’est pas simple de se faire accepter. Au début il est une curiosité pour tous puis la « nouveauté » passant on ne veut plus de lui.

Il se lie d’amitié avec Max, un garçon qui lui a un problème au niveau d’une jambe, ils se comprennent, sont tous les deux exclus et donc se rapprochent. Une belle histoire d’amitié commence…

Vient l’arrivée au lycée et  Stradi tombe amoureux d’une fille Lélie….pas évident de s’approcher d’elle sans que le violon ne se mette à jouer….Toutes les choses de la vie quotidienne s’apprivoisent en essayant de faire taire ce violon ou de le rendre discret du mieux possible.

C’est un livre avec un univers à part entière et poétique malgré cela je suis passée un peu à coté et je l’ai parfois trouvé un peu long, peut etre est-ce une mauvaise période lecture….

Vous pouvez retrouver le livre Un funambule sur le sable sur le site de Price minister 

et toutes les participations aux matchs de la rentrée littéraire avec le hastag #MRL17

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer